RECONVERSION : Cozette est devenue Professeur de Pilates

Cozette a longtemps concilié deux métiers différents, elle était ce qu’on appelle plus communément une Slasheuse. Mais elle a ressenti le besoin de se stabiliser et de créer sa propre activité en devenant Professeur de Pilates. Découvrez son parcours.

Présentation personnelle 

Je m’appelle Cozette, j’ai 42 ans, Je suis pacsée, j’ai un enfant de 12 ans qui s’appelle Hugo. J’habite en région parisienne mais je suis d’origine bretonne et fière de l’être !

Présentation de tes études et de ton parcours professionnel 

J’ai obtenu un Bac L, un DEUG de Psychologie à Rennes, puis j’ai choisi de faire une école de danse à Paris (Institut de formation professionnelle Rick Odums) où j’ai obtenu mon Diplôme d’état de professeur de danse Jazz en 2004. Entre temps, une petite formation des basiques Word /Excel /Anglais puis une formation en Méthode Pilates, en 2013 et 2014, et je suis depuis professeur de Pilates.

As-tu déjà changé de métier, tu nous racontes ?

J’ai changé souvent en fait car quand on choisit de faire un métier artistique les débuts ne sont pas toujours faciles ! Alors, pour financer mes études et assumer ce choix d’être venue à Paris pour le faire, j’ai été longtemps conseillère de vente dans deux enseignes, où j’ai eu la chance (même si je n’étais pas à temps complet) de « gravir les échelons » grâce aux formations en interne et de devenir adjointe d’une boutique. Quelle expérience ! Ensuite, mes horaires d’études évoluant je ne pouvais plus travailler le jour, j’ai alors travaillé dans le monde de la restauration le soir et je suis devenue responsable commerciale d’un restaurant/salle de concert… 

J’ai été diplômée en tant que professeur de danse et j’ai tout de suite trouvé des postes qui me convenaient mais je n’ai pas pu quitter ce monde de l’événementiel alors j’ai longtemps fait les deux. Puis, j’ai accepté le poste de responsable commerciale et développement d’un bar concept à Paris en plus de mes cours de danse donnés le soir. Enfin, ce bar appartenait à une Holding autour de la mixologie, avec différents pôles d’activités : un magazine, une société événementielle ; je suis devenue responsable commerciale de ces différents domaines d’activités au point même d’écrire des articles pour le magazine…

Quelles ont été tes difficultés durant ces transitions ?

Il y a eu la aussi différentes étapes :  les premiers boulots étaient pourtant de l’alimentaire mais je n’arrivais pas à ne pas m’investir. Alors comme tout le monde, j’ai eu mes moments de pression et de stress : faire deux journées en une ce n’est pas évident … J’ai eu la chance que les postes s’enchainent donc pas trop le temps de réfléchir. A l’époque je n’avais pas d’enfant donc je me lançais sans grandes difficultés et sans angoisse, car je suis assez bout en train. J’ai surtout eu parfois du mal à lier mes deux métiers mais comme je ne voulais en abandonner aucun, il fallait trouver les ressources pour être professionnelle des deux côtés !

Quelles peurs as-tu surmonté ?

J’ai souvent été agacée des questions que l’on pouvait me poser par rapport à mes choix : avoir deux métiers, pourquoi ? c’était compliqué d’expliquer et d’avoir à se justifier. Mes proches me connaissant bien n’ont jamais été étonnés de cet engouement pour le travail et de cette difficulté de choisir. La danse est un métier de passion mais pour en vivre sereinement, c’est tout de même assez compliqué.

C’est l’abandon de la danse et lancer ce statut de professeur de Pilates qui a été le plus stressant car il fallait à présent être son propre chef, s’organiser seule, et ce n’est pas si simple, se faire connaitre, trouver des postes, des élèves … J’avais vraiment peur que cela ne fonctionne pas et je prenais le risque de lâcher tout le reste donc financièrement c’était aussi angoissant; mais je me suis lancée, et très vite j’ai retrouvé mon équilibre.

As-tu trouvé un nouvel équilibre de vie ?

C’est l’arrivée de mon fils qui a été un élément moteur dans ce changement professionnel : j’en avais assez de courir partout et je ne souhaitais pas qu’il grandisse avec une maman trop souvent absente car j’étais en total décalage avec les horaires. La découverte du Pilates m’a beaucoup aidé sur tous les plans et j’y ai vu une manière de me poser un peu. J’ai donc repris mes études pendant presque deux ans en continuant à enseigner la danse et j’ai créé mon statut auto entrepreneur  pour enseigner le Pilates .J’ai abandonné peu à peu l’enseignement de la danse pour me consacrer à cette discipline, qui est plus dédié aux adultes donc plutôt enseignée en journée.  Cela me permet de gérer mes horaires, mes congés, de mieux préparer mon planning et d’être plus présente à la maison.

Quel impact positif a eu ce changement de métier dans ta vie ?

Beaucoup plus de temps c’est évident. Cela m’a apporté de la sérénité et la joie de pouvoir emmener et aller chercher mon fils à l’école, d’être là le soir pour les devoirs et éventuellement le diner, de m’autoriser à partir quelques jours avec lui pendant les vacances scolaires . Être son propre patron, cela change tout même si on le sait, cela a aussi ses inconvénients mais dans la balance, le temps accordé à mon fils et à ma famille n’a pas de prix.

Quelle est ta plus grande fierté aujourd’hui ?

C’est une question bien difficile ! je suis fière de mon parcours car je n’ai jamais rien lâché, je me suis toujours investie mais aussi enrichie des différents postes que l’on m’a proposés. Chaque « corps de métier » m’a aidé à comprendre le suivant, et c’est de cette boucle que je me suis nourrie. Je me sens aussi sereine d’avoir été jusqu’au bout de tous mes projets, et heureuse d’avoir connu tout cela.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer dans ton secteur d’activité ?

Go !!!! Tout est possible à condition d’y mettre de la volonté. Si vous êtes au tout début de votre vie active alors tentez des expériences, vivez ce que l’on vous propose, c’est en faisant qu’on apprend et surtout chaque étape sera enrichissante… et si vous êtes maman ou jeune maman, posez-vous la question de savoir ce qui est le plus important à vos yeux et aux yeux de vos enfants : à mon sens, être épanouie au niveau professionnel est une vraie valeur aujourd’hui à inculquer à nos enfants …  

Quels sont tes projets et tes prochains objectifs professionnels ?

Reprendre mes études !!!

Ou peut-on découvrir tes activités ?

Alors oui je n’ai pas encore de site et pourtant, ce n’est pas manque d’y penser ! On peut me retrouver dans deux studios : les studios Qee ( Yoga Pilates) – et l’espace Colucci à Montrouge

Pour le site Qee : https://qee.fr/

J’espère que vous aurez trouvé de l’inspiration dans ce témoignage et si vous avez aimé alors n’oubliez-pas de le partager si vous pensez qu’il pourra aider une ou plusieurs personnes de votre entourage !

A très vite, Géraldine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :